Chercher un bureau
Trois questions à Yann Garrigue

Trois questions à Yann Garrigue

Publié le : 18/09/2014
En quoi vous différenciez-vous des autres réseaux d’avocats ?
Principalement par le fait que nous ne sommes pas un réseau. Nous sommes un groupe national dont les avocats membres sont associés au sein d’une même société, la SPFPL Lexavoué. Notre groupe a des valeurs fondatrices communes et a mutualisé des méthodes de travail et une offre globale à destination de nos correspondants et clients.
En ce sens, nous avons réellement créé un nouvel acteur dans le monde du droit qui n’existait pas jusqu’alors et qui a construit une offre nouvelle. Notre atout n°1, c’est notre implantation nationale, dans 20 grandes villes françaises, sièges de Cours d’appel.
Nous agissons selon des méthodes communes et pouvons ainsi répondre, de façon unifiée, à une problématique de droit à travers toute la France et intervenir notamment sur des contentieux à répercussion nationale.

Quelle est la force de Lexavoué ?
C’est notre capacité à anticiper et à s’adapter. Quand la réforme du statut de la profession d’avoué est intervenue, nous avons immédiatement réagi en fédérant de nombreuses études partout en France. De cette volonté est né Lexavoué qui est en capacité d’intervenir à toutes les étapes de la procédure (résolution amiable des différends, rédaction des actes juridiques, des conclusions, mise en état, plaidoiries, exécution des décisions et conseil sur les éventuels recours).
Aujourd’hui encore, nous sommes attentifs aux évolutions pour saisir les opportunités qui se présentent. Je pense à l’interprofessionnalité ou encore au projet de la chancellerie de conditionner l’accès aux juridictions à une phase préalable de conciliation.

Justement en termes d’interprofessionnalité, qu’envisagez-vous ?
C’est l’avenir. Aujourd’hui, les besoins en droit évoluent. Disposer d’un interlocuteur unique facilite le travail de nos confrères correspondants et des clients. Nous travaillons activement dans ce sens. Déjà nous proposons une solution intégrée de pilotage des actes avec des huissiers partenaires qui permet à nos clients de disposer d’un interlocuteur unique de l’assignation à l’exécution en passant par le suivi de la procédure de première instance et d’appel. Nous souhaitons aller plus loin encore. Le congrès de Montpellier sera une nouvelle étape dans ce cheminement. Il se pourrait que nous ayons une annonce à faire dans quelques mois sur le sujet !

 

Historique

<< < ... 50 51 52 53 54 55 56 ... > >>